Le site d’Alléans

LE SITE ARCHEOLOGIQUE GALLO-ROMAIN D’ALLEANS

L’ancienne agglomération gallo-romaine se situe sur le territoire de la commune de Baugy, à la limite de la commune de Villequiers et de l’ancienne commune de La Faye-Livron.

Les vestiges se répartissent au nord et à l’est du hameau d’Alléans.

Différents travaux de fouilles conduits au XIXème siècle concernant l’enceinte fortifiée, le théâtre, une fontaine et la nécropole ont permis d’établir un plan du site et la découverte des stèles exposées au musée du Berry à Bourges.

Des prospections systématiques de surface ont été effectuées dans les années 1970 par Alain Leday sur l’ensemble du site. Les fragments de céramique découverts ont donné des indications chronologiques précises sur l’occupation du site.

Les photographies aériennes prises par Jean Holmgren ont permis la découverte et la localisation d’une enceinte cultuelle comprenant plusieurs temples.

En 1976, le labour d’un pré par monsieur Maurice Montmarché permet la redécouverte de la nécropole. Les fouilles conduites par Marie-Elisabeth Fonvielle et Alain Leday de 1976 à 1984, ont précisé et complété les observations du XIXème siècle, mettant en évidence l’organisation d’une partie de cette nécropole et permettant l’approche des rituels funéraires (nécropole à incinérations).

L’ensemble de ces travaux a conduit à une meilleure connaissance du site et de ses habitants : délimitation de son emprise, précision de ses limites, compréhension de l’organisation des éléments qui le composent de part et d’autre de la rivière la Bondonne, collecte d’informations chronologiques permettant de mieux le situer dans le contexte gallo-romain, informations sur les modes de vie et les rites funéraires.

L’importance des données recueillies et la belle qualité des objets mis au jour font du site d’Alléans l’un des sites importants du département du Cher.

Genetiva GENETIVA (on peut remarquer son nom en haut de la stèle) était une femme tisserand. Elle tient dans la main gauche une pelote de laine et dans la droite un outil pour tisser. Près d’elle, on aperçoit un métier à tisser vertical.

Les stèles funéraires découvertes sur le site (une trentaine exposées au musée du Berry, une autre conservée à la mairie de Baugy), montrent les habitants d’Alléans tels qu’ils étaient à l’époque antique : apparence physique, coiffure, vêtements etc.… Elles permettent également de connaître certains de leurs noms, les métiers qu’ils pratiquaient ou encore les outils qu’ils utilisaient. La fouille des tombes a révélé la pratique de l’incinération et a livré un grand nombre d’objets en verre, en céramique sigillée ou encore en terre cuite blanche.

La plupart des objets découverts datent des I er et II è siècles après J. C.

 coq  Statuette d’un coq en terre cuite blanche